Résistance au projet de loi 61


Plusieurs citoyens et citoyennes portaient le « X » rouge sur leur masque pour dénoncer la censure. Photo : Gabrièle Dubé-Roy

Le collectif Justice Climatique Montréal et la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES) ont organisé une chaîne humaine sur la rue Parc à Montréal, devant le monument Georges-Étienne Cartier, le 12 juin dernier pour contester le projet de loi 61 du gouvernement Legault. 

La majorité des participant-es étaient masqué-es et respectaient la distance de 2 mètres entre eux. Photo : Gabrièle Dubé-Roy
Les membres organisateurs se promenaient le long de la chaîne pour animer les participant-es. Photo : Gabrièle Dubé-Roy

Les manifestants déplorent le processus hâtif entourant le projet de loi 61 du gouvernement du Québec. La relance économique de la province est nécessaire, mais elle ne peut se faire au détriment de l’environnement.

On aimerait voir plus d’actions pour protéger l’environnement dans les nouvelles lois, surtout qu’on a vu qu’on est capable poser des actions de grande envergure avec la dernière crise.

La protection de l’environnement est au coeur des revendications des manifestant-es en ce qui a trait à la relance économique. Photo : Gabrièle Dubé-Roy
La chaîne humaine s’étendait de l’avenue Mont-Royal à l’avenue des Pins. Photo : Gabrièle Dubé-Roy

L’événement s’est terminé quelques temps après l’annonce du report des discussions entourant le projet de loi 61 à l’automne prochain, lors de la reprise des travaux parlementaires.

 

Le projet de loi 61 a été qualifié de loi mammouth par plusieurs. Photo : Gabrièle Dubé-Roy
Le projet de loi, d’abord peu couvert dans la sphère médiatique, s’est finalement vu projeté à l’avant-scène suite à une forte mobilisation des partis d’opposition, des lobbys environnementaux et des citoyen-nes. Photo : Gabrièle Dubé-Roy

À suivre!

Une production journalistique réalisée par :

  • Gabrièle Dubé-Roy

    Baccalauréat en communication en poche, je me suis dirigée vers le journalisme par amour des mots. Ma curiosité et ma soif d’apprendre font de moi une réelle passionnée. Mon but : témoigner d’histoires et tenter de faire sens de notre monde à coup de « pourquoi » et de « comment ».


Intéressant, non ? Partagez la publication avec vos proches.

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.